Florent Héau

Kit pro à télécharger Le blog
frSwitch to
english version
enSwitch to
english version

Mozart

quintette et quatuors avec clarinette
Quatuor Manfred

« Florent Héau est parmi nos clarinettistes l’un des plus naturellement raffinés et poétiques. Le Quintette KV 581 qu’il embrasse aujourd’hui avec le Quatuor Manfred se pare de toutes les séductions de sa sonorité ambrée, vcialis 40mg de la délicatesse de son legato, de ses nuances piano à fleur de souffle. Avec le sublime Larghetto en ré, le soliste inspiré offre ainsi la quintessence de la mélodie mozartienne.

C’est dans les mouvements rapides des deux arrangements de sonates pour violon, que la virtuosité du clarinettiste se libère avec plus de jubilation, entrainant les cordes alors pétillantes. Mais ce sont encore les deux andantes qui suggèrent à Florent Héau un cantabile introverti digne des plus grands. Mozart dialogue avec ses dieux. »
J Cabourg, DIAPASON 06/2008

 

« Quelle interprétation! La luminosité du timbre de la clarinette, la superbe articulation et la clarté de texture des cordes en sont incontestablement les points forts. »
Valeurs actuelles, 02/05/2008

 

« Cette version semble couler de source. Les rapports de timbre et de dynamiques, la ligne ductile, les sautes d’humeur et les bouffées de tristesse. Tout l’art de Mozart est là. »
La Croix, 18/05/2008

 

« Signataire de la notice, Florent Héau réalise pour Zig-Zag Territoires une remarquable version de l’incontournable Quintette avec clarinette de Mozart. Une stupéfiante maîtrise de l’instrument couplée à une fine musicalité et une sonorité onctueuse conduit à un résultat évoluant constamment sur les cimes. A cela s’ajoute l’alchimie opérée avec le Quatuor Manfred, garant d’une lecture habitée, lumineuse et servie en toute simplicité. Sans que l’un ne supplante l’autre, les musiciens, particulièrement inspirés, se partagent un discours sans chichis, à l’énergie judicieusement canalisée et à l’expressivité admirablement tenue. Les inventions mélodiques de ce chef d’œuvre tardif se révèlent dès lors pleinement.
Il règne autant d’élégance et d’équilibre dans les arrangements de deux Sonates pour violon et piano K. 378 et K. 380. Les ayant quelque peu adaptés afin de les rapprocher des œuvres originales, Florent Héau parcours ces Quatuors avec naturel, un tempérament très contrôlé et une permanente attention portée à la beauté des timbres. »
The Classical Music Network, Sébastien Foucart, 22/06/2008

 

« The superb performances elevate the disc above curiosity status »
Sunday Times, 24/08/2008

5diapaso

Acheter en ligne : fnac amazon

ipsum commodo felis fringilla odio venenatis